vendredi 13 juin 2008

craquage....

Mon fils (toujours 31 mois) est une bombe humaine en ce moment. Aujourd'hui...on a fait une sortie à la cité des Sciences. Cité des enfants (2-7 ans). C'est la deuxième fois qu'on y allait. Cela s'était relativement bien passé la première fois, mais là cata!! Il ne supportait pas qu'il y ait autant d'enfants, il ne supportait pas de patienter. Il agressait littéralement petits et grands sur son passage pour pouvoir obtenir ce qu'l voulait. Au fil des différentes lectures que j'ai faites sur le maternage en général, et la psychologie de l'enfant, on pourrait croire, vu de l'extérieur que mon enfant est maltraité et qu'il reproduit ce qu'il subit à la maison, c'est à dire imposer son autorité, forcer les petits camarades à faire selon ses désirs...Bref le modèle-type de l'enfant en maltraitance...Alors comme ce n'est pas le cas je m'interroge!! Que faire!!?? Ce côté de l'intensité qui est de hurler son mécontentement à la face du monde et frapper lorsqu'on est frustré est pour moi tout bonnement insupportable...En plus, on a beau essayé de se blinder mais trimbaler monstre hurleur dans les lieux publics ben au bout d'un moment on se tape la honte et on se demande où est ce qu'on a merdé...

8 commentaires:

Epuisella a dit…

Ma pauvre Coukanje, c'est terrible.
Mon fils a instauré le "coup de boule" la semaine dernière à la crèche. J'ai expliqué aux éducatrices qu'il s'agissait d'un geste visant à libérer les tensions intra-craniène dont il souffrait à la suite de sa poussée de croissance, et je les ai encouragé à bien lui donner sa tétine dans ces cas là, la succion peut aussi l'aider à les libérer.
La semaine dernière, il avait des examens à effectuer à jeun, pour ne pas le tenter, je n'ai pas déjeuné et les activités passant, lorsqu'il a eu le droit de manger, j'ai oublié d'en faire autant, (il faut dire que malgré la faim il a refusé tout aliment proposé). Le soir, j'étais impatiente, directive, exigeante, agacée, je ne sentais pas la faim, je n'avais pas mal au ventre, mais une fois mon dessert englouti et mon estomac enfin rassasié, j'ai compris, j'avais tout naturellement développé ces symptômes "intenses".

aurelie.chambault a dit…

coukanje, bienvenue dans la sphère des mamans d'EABI. Je crois que finalement les BABI, c'est du gâteau à côté !
jeudi dernier, réunion LLL, Maylis pas décidé à y aller et m'a clairement fait comprendre qu'elle ne voulait pas rester. Résultat : Une vingtaine de ptits bouts renversés par terrre ou contre le mur ! Bien évidemment, je te passe le moment où tu sens tous les regards se poser su toi et sur ton enfant, qui est de suite pointé du doigts comme un efant roi qui manque de limites pffff !

Epuisella a dit…

Au secours, mais est-ce que ça s'arrête un jour? Posterons-nous encore lorsqu'ils seront AABI Ados aux besoins intenses??*@#!!°??

Emilie a dit…

Comme c'est bon de vous lire! je me sens moins seule! Mon Isaac est un BABI de 4 ans maintenant, bientôt 5 ans; il est épuisant et extraordinaire. Comme tous les BABI il est très sensible, à fleur de peau. Je vais de ce pas dévorer littéralement des yeux votre blog! Merci!!

Epuisella a dit…

Merci à vous de nous avoir rejoint ;-)

MiniH a dit…

Mon Dieu j'étais entrain d'écrire un mail à épuisella quand je me suis rendue compte que l'intensité de ma fille était loin d'être réglé.
Moi, je n'ose plus sortir. est ce par ce que je suis socialement patho, ou est ce que ma fille est si explosive lorsque je lui dis "non reste près de moi, y a des voitures", "non touche pas aux produits" dans un magasin.

Je vais creuser...
En attendant je ne fais plus mes courses seules !
Je n'arrive pas à gérer seule. piètre maman que je suis sans doute. et dire que je vais travailler à la maison.

Epuisella a dit…

Comme ça me fait plaisir de recevoir ta visite, MiniH!
N'est-ce pas le lot de TOUS les enfant de 2 ans et quelque que de vouloir découvrir TOUT dans les magasins et d'ignorer les dangers.

Coukanje, je repense très souvent à ton "craquage" et non, pour moi ton fils ne présente pas les symptômes d'un enfant maltraité, mais d'un enfant qui souffre quelque part et essaye de partager sa douleur.
Plus on avance dans le traitement de gredin et plus j'associe ses crises d'intensités aux moments où il a mal au ventre, faim etc...

tiphainecreation a dit…

Contente de voir que je ne suis pas seule, maman d'un petit garçon de 10mois aux besoins intenses...
Aletha Solter peut sans doute t'aider, chez nous elle a fait des miracles. Pour résumer rapidement, sa méthode consiste à accompagner les pleurs de son enfant (en le tenant affectueusement dans nos bras) et ainsi le laisser se décharger de ses tensions.