mardi 17 juin 2008

Doute, croyance et certitude

Comme à chaque fois que je suis sur une nouvelle piste, j'y crois.

Je suis convaincue que je tiens la clé de l'intensité et je rève de proclamer : le bébé aux besoins intenses n'existe pas!
Je rève de parvenir à soulager une bonne fois pour toute mon fils de son intensité et que la recette s'applique à tous les autres intenses.
Je rève de pouvoir déclarer que chaque intense est un enfant dont une pathologie n'a pas été dépistée.
Les PLV, c'était il y a 6 mois, ça nous a sauvé d'un impasse infernale, la privation devient trop lourde pour des résultats de moins en moins convaincants.
Nous sommes entrain de soigner une pullulation micro-bactérienne -en passant pour Amabel une forme du syndrôme de l'intestin irritable- qui dans sa batterie de symptôme contient des troubles du sommeil et du comportement.

A chaque instant j'oscille entre doute, croyance et certitude...


4 commentaires:

Sandra a dit…

Je rêve aussi de trouver LA solution pour mon intense! Je suis sure qu'un intense à un problème: il y a des bébés parfaitement heureux qui grandissent dans des foyer partout dans le monde, pourquoi pas ma fille chez moi? Certainement qu'il existe autant de solutions que de bébés intenses.... il faut faire connaitre les pistes à explorer. Naissance traumatique, digestion difficile, anxiété liée à la séparation, père absent, mère qui veut trop bien faire?
On va y arriver!

totomathetvio a dit…

mouais, moi je doute un peu.
Si Brazelton les avait déjà repéré dans les maternités, si c'est vrai qu'on peut les reconnaitre à leur premier cri.c'est préalable à tout trouble gastrique ou largique non ?

Si comme dans la famille de mon compagnon sur la nouvelle génération il y en aurait deja 3, sans compter que lui-même en était certainement un.
Si en plus ça a un caractère génétique !

enfin j'en sais rien c'est ce que j'ai cru retenir de mes lectures sur les forums.

mumury a dit…

bonjour que veux dire plv ??
mumury jeune maman !!

Epuisella a dit…

PLV = protéines de lait de vache
Elles sont présentes partout et c'est un sacré challenge de les éviter, mais ça nous a sorti d'une telle impasse que ça valait le coup d'être tenté!